Foie gras poêlé, Banyuls, pommes caramélisées


PrintEmail

Un réveillon de Noël sans foie gras ? Très peu pour nous ! Vous pensez la même chose mais ne savez pas comment le rendre encore plus appétissant ? Nous avons la recette qu’il vous faut. Simple et parfumée, tout en conservant la douce saveur du foie gras, faites un sans faute avec une mise en bouche au Foie gras poêlé au banyuls et pommes caramélisées.  

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 lobe de foie gras
  • 2 pommes Golden
  • 20 cl de Banyuls rouge
  • 50 g de beurre
  • 2 cuill. à café de sucre

Recette de Foie gras poêlé au banyuls et pommes caramélisées

  • Eplucher, vider les pommes et les tailler en quartiers réguliers.
  • Tailler le foie gras en tranche d’environ 1 cm d’épaisseur.

  • Réaliser un caramel avec le beurre et le sucre puis y faire revenir les quartiers de pommes.
  • Dans une poêle sèche très chaude, marquer les deux faces des tranches de foie gras. Piquer à coeur avec la pointe d’un couteau pour vérifier la cuisson. Il ne doit pas y avoir de résistance.
  • Débarrasser dans un récipient et absorber l’excédent de gras à l’aide d’une serviette.
  • Puis, déglacer au Banyuls, poivrer et ajouter une noix de beurre.
  • Faire réduire de moitié.

Dressage

  • Dans une assiette placer le foie gras, 3 petits quartiers de pomme et recouvrir de sauce.
  • Servir immédiatement.

Astuces de Chef 

  • Vous pouvez placer votre foie gras au congélateur pour maîtriser plus facilement la cuisson
  • Vous pouvez rajouter un petit feuilleté en décoration.

Accords mets et vins 

Plutôt classique ? Nous vous conseillons d’accorder ce mets avec un blanc moelleux, fruité et gourmand. Par exemple, un vin blanc doux de la Vallée de la Loire, AOP Côteaux du Layon, cépage chenin. Une alliance indémodable qui fonctionne à tous les coups. Foie gras et blanc moelleux font toujours bon ménage, surtout quand le caractère ciselé du cépage chenin vient apporter la touche de fraîcheur indispensable. Sur cette recette haute en saveurs, les notes de coing, d’abricot et d’agrumes du chenin tombent à pic et répondent parfaitement aux tonalités suaves et automnales du plat. C’est une alliance qui joue sur la douceur et la gourmandise que tout le monde appréciera.

Plutôt curieux ? Un chardonnay, par exemple un vin blanc ample et gras, d’une grande complexité aromatique par exemple, un Bourgogne AOP Corton-Charlemagne. L’une des appellations les plus prestigieuses de la Côte de Beaune. Corton-Charlemagne produit uniquement des blancs à base de chardonnay, qui sont parmi les plus complexes et les plus fins de la Bourgogne. De quoi sublimer ce grand classique. Quelle meilleure association que ce foie gras onctueux aux notes caramélisées et ce blanc de grand dynamisme animé de notes de pomme au four et beurre frais ? Le vin apporte au plat toute l’énergie et la fraîcheur qu’il lui faut. Une alliance de vol.

Chef Clément Boyé – La Mangeoire – Mercure Saint-Lary Soulan Sensoria
Experts vins Bettane+Desseauve

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Laisser un commentaire