Rum ou rhum, sans rhume


PrintEmail

Baba au rhum, Mojito, Bananes flambées, des Antilles aux Philippines en passant par Tahiti et le Pérou, suivez-nous sur la route du rhum !

Eaux-de-vie originaire des Amériques et liée à la culture créole, les rhums proviennent d’une grande variété de terroirs avec leurs propres spécificités et spécialités.

Issu de jus de canne à sucre ou de mélasses, il est produit par fermentation puis distillation. Légers,  traditionnels ou agricoles, blancs, ambrés ou vieux, ils s’adaptent à tous les goûts, toutes les préparations et tous les maux.
Les grands pays producteurs de rhum sont les États-Unis, Cuba, l’Inde, ou le Venezuela. Attention toutefois car quantité ne veut pas dire qualité. Plus de 90% des rhums fabriqués dans le monde sont « industriels » ou « traditionnels ». Les rhums « agricoles », sont presque exclusivement produits dans les Antilles françaises, notamment en Guadeloupe et en Martinique.

Rhum « agricole » vs Rhum « traditionnel » (ou « industriel »)

La différence entre le rhum agricole et le rhum traditionnel réside dans sa base de préparation. Il est « agricole » s’il est fabriqué à base de 100% de jus de canne à sucre (vesou). Le rhum « traditionnel » ou « industriel » quant à lui est fabriqué par fermentation directe de mélasse. Lorsque ce dernier subit une longue fermentation, il est qualifié de « rhum grand arôme » pour ses saveurs plus affirmées. C’est le rhum utilisé pour la pâtisserie et la cuisine.

Les différents types de rhum :

  • Premium ou rhum millésimé

    Très rare, vieilli pendant très longtemps et généralement issu d’une récolte unique et liée à la qualité exceptionnelle des cannes,  ce qui lui confère une couleur signature unique et une saveur plus douce. Il est de fait, plus cher.

  • Rhum ambré

    Vieilli d’un an à un an et demi en fût de chêne, il est principalement utilisé en cuisine  et produit en Jamaïque et en Haïti.

  • Rhum blanc

    Sa saveur légère presque transparente, ce rhum jeune se boit sec ou en cocktail. On le trouve dans de nombreux cocktails classiques tels que le Daïquiri, le Cuba Libre, la Pina Colada et le très célèbre Mojito.

  • Noir ou rhum vieux

    Vieilli dans un ou plusieurs fûts pendant au moins 3 ans il  se prête parfaitement à la dégustation.

  • Rhum épicé

    Relativement nouveau sur le marché. Il est plus foncé en raison du caramel et des épices qui y sont ajoutées. Dont le romarin, le poivre, l’anis étoilée, la cannelle, le gingembre et le clou de girofle.

Les bienfaits du rhum pour la santé

Si l’alcool est décrié à juste raison, comme toutes les bonnes choses il est à consommer occasionnellement et raisonnablement. En effet, un verre de rhum peut vous aider à combattre certains maux tels que l’insomnie et le rhume.

Le rhum aide à réduire l’anxiété et donc à améliorer la qualité du sommeil. Il diminue également le risque de maladies cardiovasculaires (la première cause de décès dans le monde) en agissant sur la circulation du sang et donc l’irrigation des organes.

C’est un antiseptique efficace, un allié de taille pour garder des plaies « propres » naturellement.

Enfin, c’est l’élément de base du meilleur remède de grand-mère contre le rhum : le grog !

Pur, arrangé, en cocktail, découvrez nos recettes à base de rhum :

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Laisser un commentaire