Comment survivre aux repas de fêtes ?


PrintEmail

Mieux vaut prévenir que guérir, les bonnes manières à adopter pour les repas de fête

  • Les  astuces « valables » de grand-mère : boire une cuillère d’huile avant le début du repas. Les graisses aident à absorber l’alcool. Plus facile encore : boire régulièrement de l’eau (1 verre d’alcool, 1 verre d’eau) tout au long du repas. Un automatisme qui vous sera salvateur.
  • Pour ne pas fatiguer trop vite, laisser de côté l’adage « Blanc sur rouge, rien de bouge. Rouge sur blanc, tout fout le camp ». Privilégiez plutôt :
  1. Les effervescents peu dosés en début de repas càd un brut ou extra brut qui contient très peu de sucre
  2. Puis le(s) blanc(s). Les vins au style plus « fuselé » comme un blanc de Loire seront à placer avant ceux au style aromatique plus riche comme un chardonnay de Bourgogne
  3. Pour les rouges, suivre le même schéma : un vin de fruit au départ et un vin plus solaire après.
    NB : Notre palais un peu fatigué appréciera les tannins fondus des vieux millésimes en fin de repas
  4. Fromages/dessert : un grand blanc ou des vins sucrés. Le sucre contenu dans les liquoreux sature le palais et laisse peu de chance aux autres vins. Les servir en dernier.

Par Bettane + Desseauve

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Laisser un commentaire