Vins du Nouveau Monde et vins européens, inspirés et inspirants


PrintEmail

Depuis leur apparition sur les tables du « vieux continent » il y a une trentaine d’années, les vins qu’on a appelés du « Nouveau Monde » font parler d’eux. Stigmatisés car différents, bousculant les codes des vins séculaires, ils se sont peu à peu hissés au niveau des grands crus européens.

4 000 ans VS 400 ans

La vigne est travaillée depuis 4 000 à 5 000 avant J.C. et son berceau se situe quelque part en Géorgie. Les pays de tradition viticole millénaire sont la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, la Grèce, la Suisse, l’Autriche, la Hongrie mais également le Liban, Israël, l’Égypte et Malte. Les régions du Nouveau Monde sont celles dont l’activité viticole est beaucoup plus récente puisqu’elle remonte à 300 ou 400 ans. Les États-Unis, le Canada, le Chili, l’Argentine, l’Uruguay, l’Australie, l’Afrique du Sud et la Nouvelle Zélande sont aujourd’hui les principaux producteurs de vin hors du vieux continent.

Terroir VS cépage

Une des différences les plus évidentes entre les vins du « nouveau » et de l’ « ancien monde » est la vision du vin. En Europe, on privilégie la notion d’appellation géographique et l’expression du terroir qui fait partie intégrante de l’identité du vin. Le cahier des charges des appellations (cépages autorisés, méthode de vinification, etc.) est beaucoup plus strict côté européen.
Le Nouveau Monde a choisi quant à lui de mettre en avant le cépage, avec des étiquettes plus lisibles pour le néophyte. Produits dans des régions climatiquement chaudes, ces vins sont souvent des vins de charme immédiat, très structuré, aux arômes fruités, gourmands, très différents de ce qui est traditionnellement apprécié sur le vieux continent. Il a d’ailleurs longtemps été reproché aux domaines du Nouveau Monde de produire des vins standardisés répondant à une demande mondialisée pour laquelle le chardonnay ou le cabernet sauvignon doivent avoir les mêmes caractéristiques gustatives, et ce quelque soit leur origine.

Terroirs ET cépages

Au-delà de ces caractéristiques parfois caricaturées, les vignobles du Nouveau Monde ont su faire preuve de dynamisme et ont appris à mettre en valeur de grands terroirs jusqu’alors méconnus. Ils se sont inspirés des Européens et de leurs appellations pour en créer de nouvelles. L’influence a donc lieu dans les deux sens : d’un côté, les vins du Nouveau Monde ont insufflé un vent de « jeunesse » sur le vieux continent. De l’autre, ils ont repris à leur compte le principe des appellations afin de valoriser leurs meilleurs terroirs ou certaines régions.

Tradition VS modernité

Enfin, on notera que les étiquettes sont souvent beaucoup plus créatives chez les vins du Nouveau Monde et que le bouchon en liège est souvent délaissé au profit d’autres types de bouchage jugés plus efficaces. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont par exemple abandonné le bouchon de liège pour la capsule à vis depuis plus de 40 ans. En France, on reste amoureusement attaché au « pop » à l’ouverture de la bouteille…

Par Bettane+Desseauve

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Laisser un commentaire